info : reexister@gmail.com

Atelier DE LA LAMENTATION A LA TRANSE

Atelier DE LA LAMENTATION A LA TRANSE

Lundi 11 NOVEMBRE au Palais de la Femme

Cher-e-s vous toutes et tous,

Après la magnifique première expérience de cet atelier dans le cadre de l'inauguration de L'Université Populaire "TRANS-IRE - Autour des rituels de passage", nous renouvelons l'expérience avec un atelier de danse création.

Master Class
DE LA LAMENTATION A LA TRANSE
Du mouvement archaïque à la création


Lundi 11 novembre / 12h-18h
Palais de la femme, 94, rue de Charonne. 75011 Paris
Pour hommes et femmes. Tous niveaux.


L'atelier se construit comme un terrain d'exploration et d'expérimentation des rituels entre mouvement archaïque et nouveaux chemins d'expression.

Une proposition de danse création autour des danses de guérisons d'Afrique du Nord. Très ancré à la terre, le mouvement répétitif, collectif,
en étroite connexion avec les éléments telluriques et cosmiques libère nos tensions et renouvellent nos énergies.
Entre intériorité et pratiques collectives, peu à peu, nous pratiquons "l'art des larmes".

Le contenu de l'atelier s'élabore à partir d'un questionnement en pratique : qu'est ce qu'un rituel.
A quoi sert la transe dans notre monde d'aujourd'hui. Ancrage aux éléments cosmiques et telluriques. Intériorité et collectif. Espace et temps.
Rythme et mouvement répétitif. Connexion, expression et création de nouveaux rituels.

Tarifs :
65 €.
Adhérent-e-s de Trans'Ire et de Danse de transe et rituels El hâl : 45 €.
Inscription par paiement des arrhes de 20 €. Le reste le jour de l'atelier.
Par billetterie électronique sécurisée sur ce lien https://www.weezevent.com/master-class-de-la-lamentation-a-la-transe

TRANS-IRE

Métaphore de la rencontre par ses voix, ses religions,

sa nourriture, cette université populaire nait à Paris

visant à la recherche, la collecte,

la sauvegarde et la transmission

des rituels de passage,

des traditions de guérison

et des cultures thérapeutiques...

Cette transmission est millénaire,

ancrée dans le sacré d’une terre

entre l'eau bénite et l'eau salée.


TRANS-IRE


S’intéresse aux passages tels la naissance, l’endormissement,

la peur, la possession, le dépaysement, la migration, la transe,

le clivage culturel, la maladie, la torture, la cure, la magie,

la honte, la mort

et les violences qui souvent y sont associées.

Les pratiques qu’on y développe

s'appuient sur le corps et la voix :

l'expression vocale polyphonique (résultat de la rencontre),

la voix de l’âme et l'expression corporelle,

alchimie partagée entre gestuelle et danse.


Ernesto de Martino, historien des religions,

expliquait le phénomène comme veiné de syncrétismes :

il voyait la transe comme une éventualité

émotive induite par le paroxysme de la musique

et de la danse.

Son concept dela « crise de la présence »

qui caractérise les conditions de précarité de l’être humain

et de son être historique, est encore actuel

et peut concerner aussi

l’ère post-moderne.

Diego Carpitella, ethnomusicologue,

parlait d’exorcisme choréo-musical,

affrontant la question de l’ethnologie d’urgence

qui concerne les rapports entre

sociétés complexes et sociétés traditionnelles :

Notre planète s’est transformée si rapidement

qu’elle court le risque de perdre son identité.


60 ans après « la terre du remords »

60 ans après l’expérience du tarentisme de juin 1959,

l’ancien rite paysan caractérisé par la tarantula,

étudié par l’équipe d’Ernesto De Martino

dans le Salento (le sud des Pouilles)

60 ans après le passage de la culture du mal-être

(l'araignée qui mord et empoisonne)

au bien-être (la musique et la danse, la pizzica)

par le pouvoir extatique et thérapeutique


TRANS-IRE


L’élément de départ de nos recherches est le phénomène

de « transe » , ce modèle thérapeutique

qu’on retrouve dans le tarentisme,

la derdeba maghrébine,

le zar éthiopien,

le ndoep sénégalais,

le chamanisme et d’autres phénomènes


CALENDRIER 2019-20


- 12/13 octobre 2019 : Le dernier passage

- 25/26 janvier 2020 : La berceuse, première danse

- 25/26 avril 2020 : Sacralité et virginité

- 27/28/29 juin 2020, Saint Paul : Les rituels de guérison


CALENDRIER 2020-21


- 17/18 octobre 2020 : Colonisation et décolonisation

- 23/24 janvier 2021 : Passage de frontière et violence des passages

- 24/25 avril 2021 : Le passage à l’âge adulte

- 26/27/29 juin 2021, Saint Paul : Les rituels de guérison 2


CALENDRIER 2021-22


- 16/17 octobre 2020 : La crise de la présence et la dissociation

- 22/23 janvier 2021 : Les naissances d’une vie

- 2/3 avril 2021 : La honte et la vergogne

25/26/29 juin 2021, Saint Paul : Les rituels de guérison 3


Aucun article
Aucun article